Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 19:34

L’horrible assassinat devant l’école Ozar-Hatorah de Toulouse a suscité indignation et révulsion à travers notre pays, et, dans le même temps, une profonde solidarité à l’égard des familles tragiquement éprouvées, ainsi que de la communauté juive.

Alors que l’exigence de dignité interdit à quiconque d’instrumentaliser ces crimes et la douleur qu’ils provoquent, on ne peut que regretter la «non campagne» qui s’est vite transformée en drôle de campagne qui ne dit pas son nom à l’occasion des hommages rendus aux victimes et aux commentaires qui les ont accompagnés. Il en est ainsi de ces appels à réaliser «l’union nationale» mettant sous l’éteignoir le questionnement politique sur ce qui peut encourager le passage à l’acte de meurtriers racistes. Au contraire, il faut distinguer l’indispensable solidarité et la compassion envers les victimes de ce qui relève du nécessaire débat politique.

Faut-il rappeler que l’UMP et Front national se disputent la palme de l’outrance pour dresser les Français les uns contre les autres? C’est bien Nicolas Sarkozy qui en juillet 2010 à Grenoble avait prononcé son fameux discours qui a légitimé les dérives islamophobes et xénophobes de la majorité. C’est bien la députée UMP Chantal Brunel qui expliquait qu’il fallait «rassurer les Français sur toutes les migrations de populations qui viendraient de la Méditerranée. Après tout, remettons-les dans les bateaux». Et le ministre de l’Intérieur Claude Guéant, regretterait-il ses sorties verbales sur les «civilisations (qui) ne se valent pas»? Quant à Marine Le Pen, pas encore candidate mais déjà en campagne, n’a-t-elle pas pointé la nécessité d’accords européens pour «permettre à nos marines de préserver nos eaux territoriales et repousser dans les eaux internationales, les migrants qui voudraient entrer en Europe»? Que ce soit sur l’immigration, la «préférence nationale», la possibilité de réserver les aides sociales, d’accéder à la retraite, etc. les positions de l’UMP et du FN semblent parfois copiées les unes sur les autres.

Tous ensemble, citoyens et élus, cultes, associations, syndicats et partis politiques, soyons responsables des valeurs de tolérance, de respect, de fraternité, qui fondent notre République.

Ajoutons-y la solidarité avec les familles dévastées, les communautés en deuil, tous les citoyens bouleversés, celle qui unit dans un même chagrin et une révolte identique celui qui croit en Jésus, Jéhovah ou Allah et celui qui n’y croit pas. Alors la solidarité nationale, oui!

Auguste Bechler

Partager cet article

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Points de vue
commenter cet article

commentaires

Yves Lourdel 23/03/2012 09:22

Cela c'était mercredi, mais la matinée d'hier jeudi a été bien pire Un véritable déferlement dans les médias qui répetaient tous la méme chose en boucle. A qui fera-t-on croire qu'un homme seul,
fût-il lourdement armé, a pu resister 32 heures aux forces du RAID et de GIGN réunis? Guéant était aux manettes, et considérait sans doute que chaque heure passée était un petit plus dans les
sondages pour le président-candidat.
Il reste que cet épisode confirme bien la volonté délibérée de Sarko d'utiliser l'islamophobie comme argument de campagne.
Yves Lourdel

Adhérez!

adhesion-oeillet-480.jpg

Rechercher Dans Le Site

Contacts

Contacter la fédération :
PCF Fédération du Haut-Rhin
9 rue de Bantzenheim
68100 Mulhouse
Mail
Contacter le webmaster :
pcfhautrhin[at]gmail[point]com