Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 22:14

Il n’aura échappé à personne que les magistrats alsaciens étaient pleinement solidaires de leurs collègues dans l’ensemble du pays en respectant le mot d’ordre de report des audiences. Et pour cause. Eux aussi sont confrontés à la baisse des effectifs dus à la RGPP ( « révision générale des politiques publiques » ) qui consiste à sacrifier le service public, la justice et les justiciables.

L’Union syndicale des magistrats, majoritaire dans la profession pointe la pleine responsabilité du chef de l’Etat dans les problèmes rencontrés par la justice. Et de ce point de vue, l’affaire de Pornic, après l’opération sécuritaire de Grenoble l’été dernier, représente la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. En effet, à plusieurs reprises, des porte-paroles de la magistrature ont alerté sur les limites du système de Nicolas Sarkozy, système idéologique basé sur un certain nombre de mots d’ordre , comme l’efficacité traduite en chiffres, la fameuse culture du résultat, où le quantifiable l’emporte sur le qualifiable, ou encore la tolérance zéro. Pour eux, le baromètre sécuritaire traduit aujourd’hui l’échec de ce système. Donc, pour tenter d’être réélu, il s’agit de susciter une agitation verbale , avec des coups de menton et de stigmatiser des populations. On a toujours la même chose : lois répressives, augmentation des peines, plus de prisons, de reconduites à la frontière. Tout ce qui est proposé est à base d’exclusion et d’enfermement. En dehors de ça tout relèverait de l’angélisme et de la démission. Mais aucune des causes de la délinquance n’est réglée parce que ne reposant pas sur une vraie réflexion basée sur les acquis des sciences sociales et humaines. Ce qui est intéressant dans le manifeste intersyndical intitulé Les acteurs de la justice accusent les vrais responsables, c’est leur refus de couper la délinquance d’une politique responsable en matière d’éducation, de santé, d’économie, d’emploi. Approche que refuse le sarkozysme.

Auguste BECHLER

Partager cet article

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Points de vue
commenter cet article

commentaires

Yves LOURDEL 17/02/2011 22:03


Et maintenant, après les attaques contre l'institution judiciaire, voilà que l'on nous ressert la soupe rechauffée du débat sur l'identité nationale sous la forme d'un autre débat sur l'islam en
France. Sarko et ses sbires ne savent décidément plus quoi inventer pour occulter les véritables problèmes des Français.
Y. Lourdel


Adhérez!

adhesion-oeillet-480.jpg

Rechercher Dans Le Site

Contacts

Contacter la fédération :
PCF Fédération du Haut-Rhin
9 rue de Bantzenheim
68100 Mulhouse
Mail
Contacter le webmaster :
pcfhautrhin[at]gmail[point]com