Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 septembre 2014 7 07 /09 /septembre /2014 18:25

Décidément, ce mois d’août a été maussade à plus d’un titre.

Alors que nous sommes assujettis à l’austérité avec un demi million de chômeurs en plus, le président de la république, de façon autoritaire, à l’opposé de tous les engagements de campagne, entre en rupture avec la majorité des Françaises et de Français.

En effet, à peine le Conseil des ministres terminé, mercredi matin, Manuel Valls s’est précipité à l’université d’été du Medef où il a été acclamé pour lui avoir fait allégeance. Avec 30% de dividendes de plus que les entreprises se sont versés en 2013, bien plus que leurs homologues des autres pays de l’UE, et les 41 milliards d’euros sans contrepartie avec le pacte de responsabilité, le patronat est satisfait parce qu’il se trouve désormais dans une posture où il édicte , et l’exécutif n’a plus qu’à appliquer. Et le fait que ce soit Emmanuel Macron, ancien banquier de Rotschild, artisan du pacte de responsabilité Hollande – Gattaz qui est désormais aux commandes à Bercy ne peut que le conforter dans sa posture. Pour preuve ? Laurence Parisot ancienne chef du Medef affirme : «Emanuel est un précieux relais de la voix des entreprises. Il a été le premier à comprendre les exigences de la compétitivité». Cela dit, le tournant libéral de François Hollande et le tour de force organisé par Manuel Valls ne sont pas validé par les militants socialistes, ni au-delà, par les forces de gauche et de l’écologie politique.

La situation est si grave, si inquiétante que le débat ne peut donc être stoppé par les interventions présidentielles. Il parcourt toute la gauche, jusqu’au sein du gouvernement avec des ministres qui contestent ouvertement les choix austéritaires actuels.

Il est urgent que les citoyens s’y impliquent, non pas pour servir les ambitions de tel ou tel ministre ou responsable politique, mais pour préparer l’action sociale progressiste et dégager ensemble les contours d’un autre cap progressiste. Servir d’abord les êtres humains et non plus la finance rapace, serait un atout décisif pour progresser dans cette voie.

Auguste Bechler

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Points de vue
commenter cet article
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 11:29

La Fête de l’Humanité aura lieu cette année les 12,13 et 14 septembre au Parc départemental Georges Valbon- La Courneuve. Un déplacement en autocar est organisé par la fédération du PCF68 au départ de Colmar et Mulhouse.

Télécharger le bulletin d'inscription :

Bulletin d'inscription bus 2014Extrait du discours de Patrick Le Hyaric, directeur du journal L’Humanité :

«Elle appelle au débat, à la réflexion, à la construction, à l’espoir d’un monde nouveau.

«Il est urgent que les progressistes, les démocrates, les humanistes se réunissent et agissent»

Après deux consultations électorales où, dans les urnes et en dehors, a été ressentie la violente secousse de la contre-offensive ultra droitière menée depuis des années, il est en effet urgent que les progressistes, les démocrates, les humanistes se parlent, se rencontrent, se réunissent et agissent.

Plus que jamais, face à la montée des périls qu’incarne celui de l’extrémisme de droite, paré des faux atours de la défense des «petits et des humbles», la Fête de l’Humanité des 12, 13 et 14 septembre se veut être la rencontre de celles et de ceux qui veulent résister, démythifier, combattre l’extrême droite et empêcher que la décomposition politique à l’œuvre ne prépare le pire.

Cette profonde crise de la démocratie devient celle de la République et de ses hautes valeurs de plus en plus piétinées, dans une confusion des repères, des idées et des mots. Le rejet de l’autre devient une orientation, une politique, un comportement d’une terrible banalité.

Cette banalisation d’une poussée idéologique ultraconservatrice régressive, xénophobe, raciste, nationaliste, sexiste, homophobe, sous couvert d’esprit critique, ouvre la porte au pire ! Si nous n’y prenons garde, si nous ne parvenons pas à nous unir pour relever les digues, alors la marée nous emportera ! Et la politique austéritaire, de chômage, de capitulation industrielle et agricole face au grand capital transnational, menée par un gouvernement qualifié de «gauche», ne fera qu’attiser les braises de la désespérance, de la colère, mais aussi de la fatalité.

Il y a donc bien urgence pour que ce que l’on appelle «le peuple de gauche», si divers, si riche de ses idées et de ses propositions, prenne en main «sa gauche» pour la refonder.

La Fête de l’Humanité portera, avec son village du monde, la solidarité internationaliste, dimension essentielle pour que, notamment, s’y intéressent et s’y impliquent tous ces jeunes des quartiers populaires que passionnent les combats de leurs frères des pays arabes, d’Amérique latine, du Maghreb, d’Afrique.

Le projet du grand marché transatlantique ne sera, lui, pas à la Fête au parc de La Courneuve mais en procès, et des forces nouvelles pourront trouver des raisons de le mettre en échec, ici et de l’autre côté de l’Atlantique.

L’exigence de la libération des prisonniers politiques palestiniens, celle de Marwan Barghouti, sera porté par des dizaines de milliers de voix avec une telle force qu’elle sera perçue par les autorités israéliennes.

Et bien sûr, plus que jamais, la Fête 2014 sera celle de la culture, de l’art dans toutes ses dimensions, des expositions, de la rencontre de centaines d’écrivains au village du livre. Enfin, pour un prix accessible, elle permettra d’assister à de splendides concerts, avec notamment : Bernard Lavilliers, Massive Attack, Scorpions, Alpha Blondy, Ayo, Puggy, Temples, Les Ogres de Barback, de la musique classique…»

QUE LA FÊTE DE L’HUMA SOIT LA VÔTRE !

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Evénements
commenter cet article
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 12:48

Le n°89 du Communiste haut-rhinois est en ligne : cliquez ici pour le lire !

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Le Communiste haut-rhinois
commenter cet article
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 20:00

Venez nombreux!

Invitation-barbecue-2014.jpg

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Evénements
commenter cet article
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 10:36

Le Communiste haut-rhinois n°88 est disponible : cliquez ici pour le lire en ligne.

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Le Communiste haut-rhinois
commenter cet article
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 20:12

Communiqué commun des fédérations d’Alsace du PARTI COMMUNISTE FRANCAIS

POUR LA DEMOCRATIE ET LE DEVELOPPEMENT, LA FUSION DE NOS REGIONS N’EST PAS LA SOLUTION

Le Président de la République vient de décider la fusion de nos deux régions Alsace et Lorraine.

Le patronat se félicite de cette réforme et rappelle que c’est «une des propositions» fortes du MEDEF qui demande de longue date la «réduction des dépenses publiques». Cette réforme décrétée à la va-vite, est un déni de démocratie qui n’a que deux objectifs :

- répondre aux injonctions de l’Europe libérale qui veut toujours plus de «concurrence libre et non faussée» entre les pays, les régions et les travailleurs,

- augmenter toujours plus le désengagement de l’Etat dans tous les domaines.

Et pour imposer cela : des «supers-technocraties» dans lesquelles les populations de nos régions ne se reconnaissent pas et n’auront pas leur place.

Ce projet du gouvernement s’inscrit dans la continuité du Conseil Unique d’Alsace rejeté par les Alsaciens en 2013. Au nom de la compétitivité et concentrés en «mégapoles», ces «supers-régions» demanderont «à adapter le droit du travail à la concurrence de leurs voisins» et lèveront, à n’en pas douter, les impôts supplémentaires pour palier le désengagement de l’Etat et financer toujours plus les cadeaux exigés par le patronat.

Quant aux territoires isolés jugés peu ou pas compétitifs ou qui n’ont pas les moyens : malheur à eux !

Dans cette logique, les travailleurs d’Alsace et de Lorraine ne sont pas dupes : qui peut croire, comme l’évoquent certains, à l’extension à toute la Lorraine du droit local d’Alsace Moselle alors que déjà la droite et le patronat demandent l’extension du travail du dimanche pour «soutenir la concurrence» avec la région frontalière de Wallonie, aux portes de la Lorraine ?

Les calculs politiciens ne doivent berner personnes. Les ténors de l’UMP cherchent à fédérer les mécontentements par une opposition de façade à cette réforme alors que P. RICHERT, président UMP de la région Alsace l’avalise avec Jean-Pierre Masseret, président PS de la région Lorraine. La réponse n’est pas non plus dans le rejet du voisin, chère à l’extrême droite et aux «ligues régionalistes» qui malheureusement se déploient dans toute l’Europe.

Les communistes ont une toute autre ambition pour nos régions et leurs populations : l’«humain d’abord»!

Pour la démocratie partout et toujours, les communistes veulent des élus proches et à l’écoute de nos populations, qui ont à cœur de poursuivre le développement de nos régions, de leurs richesses et leurs cultures.

La cohésion nationale des territoires ne peut être garantie que par l’Etat qui, en contribuant au financement et développement des régions avec leurs élus et leurs populations, doit préserver les droits du travail dans un esprit de coopération et non de concurrence.

Après «le coût du travail», le MEDEF s’en prend au «coût des élus» et donc à la démocratie. C’est au coût du capital qu’il faut s’attaquer!

Face au démantèlement de nos territoires et à ce nouvel abandon du gouvernement aux thèses libérales, les communistes appellent toutes et tous, épris de démocratie et de justice sociale à construire les institutions de la 6ème République Française.

Le Parti Communiste Français s’oppose à cette concentration arbitraire des régions et exige la consultation des populations concernées.

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Communiqués
commenter cet article
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 12:42

Ce que j’ai retenu du discours du nouveau premier ministre Manuel Valls, c’est qu’il a parlé comme un comptable en chef, pour faire respecter les durs critères européens et demander de tailler en pièces l’architecture des collectivités locales.

Concernant l’Europe, je n’ai pas entendu la moindre allusion au fait que des négociateurs européens et américains ont entamé dans le plus grand secret des discussions depuis le mois de juillet dernier sur un projet de partenariat de commerce et d’investissement. Ce projet est si grave et inquiétant que la Commission de Bruxelles comme François Hollande veulent aller vite. En effet, n’a-t-il pas déclaré le 11 février dernier à Barack Obama : «Nous avons tout à gagner à aller vite. Sinon nous savons bien qu’il y aura une accumulation de peurs, de menaces, de crispations.» Ce projet, au seul service des grands fonds financiers et des multinationales, se double d’un autre, celui que les Etats-Unis négocient avec la quasi-totalité des pays d’Asie, à l’exception de la Chine, pour un accord baptisé Transpacific Partners Ship (TPP). Pour accélérer cette guerre commerciale et économique, le projet de marché transatlantique vise à abolir tous les droits de douane entre l’Union européenne et les Etats-Unis, mais aussi ce que l’on appelle «les obstacles non tarifaires», c'est-à-dire toutes les règles, toutes les lois et normes de droit qui protègent les citoyens, la démocratie, les droits sociaux, l’environnement. Et pour être sûrs d’atteindre les objectifs, on discute à Washington et à Bruxelles de la mise en place de ce que l’on appelle «un tribunal arbitral privé» qui, par-delà les gouvernements et les parlements nationaux, européens ou américains, érigerait de nouvelles normes de droit au seul profit des multinationales. Quand on sait que l’Union européenne et les Etats- Unis représentent ensemble près de la moitié du PIB mondial (47%) et un tiers des flux commerciaux mondiaux on peut se faire une idée de l’ampleur des ces enjeux pour les marchés financiers.

Les élections européennes vont être un moment important pour déchirer le voile qui camoufle aujourd’hui ce dangereux projet, car le Parlement européen aura à donner son avis. Raison de plus de rejeter ce projet au service des multinationales, tout en défendant l’amitié et la coopération entre nos pays et les peuples d’Amérique.

Auguste Bechler

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Points de vue
commenter cet article
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 22:33

marche

Chers-es amis-es et camarades,

Après ces élections municipales et la réaction de F. Hollande qui ne veut toujours pas entendre le mécontentement du peuple de gauche qui avait voté pour lui en 2012, plus que jamais dans la rue Citoyens !

LE 12 AVRIL, MARCHONS CONTRE L’AUSTÉRITÉ, POUR L'ÉGALITÉ ET LE PARTAGE DES RICHESSES.

Inscrivez-vous vite au départ de Colmar et Mulhouse ! Voir ci-dessous les modalités

Nous n’en pouvons plus de voir la droite et l’extrême-droite battre le pavé avec leurs cortèges de haine de l’autre, d’intolérance, de racisme, de sexisme, d’homophobie et d’intégrisme.

En France, comme dans toute l'Europe, la rigueur budgétaire et l’austérité imposées par la Commission européenne, François Hollande et le gouvernement pour satisfaire les marchés financiers nourrissent ce climat malsain. Les conséquences sont là : services publics démantelés, acquis sociaux mis à mal...

Le chômage monte, la précarité s’étend, les jeunes galèrent, les salaires et les retraites sont en berne. Les inégalités se creusent tandis que les grandes entreprises versent aux actionnaires des dividendes insolents. Partout ces politiques provoquent indignations, colères et désespoirs. ELLES NOUS RÉVOLTENT...

Ensemble, nous voulons construire une dynamique pour une alternative sociale, démocratique, écologique et féministe, fondée sur la solidarité. Nous appelons le samedi 12 avril à Paris à une marche nationale d’espoir à gauche, contre l’extrême droite, pour l’abandon du «pacte de responsabilité», pour une juste distribution des richesses. Cette marche ne restera pas sans lendemain.

LE PCF 68 membre du Front de Gauche, ORGANISE UN DÉPLACEMENT À PARIS :

  • Départ de Colmar : devant la gare centrale SNCF à 5H 30
  • Départ de Mulhouse : Auberge de la Jeunesse, 37 rue de l'Illberg à 6H15

Le voyage se fera par autoroute

Départ de Paris au plus tard 18H30

PRIX aller/retour : 35 Euros/pers.

INSCRIPTION ET RÉSERVATION : pcf_68@libertysurf.fr / Tel : 06.85.05.17.13

Soyons nombreux à y participer !

Fraternellement,

Aline Parmentier Secrétaire départementale du PCF

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Evénements
commenter cet article
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 22:56

Les récentes élections municipales viennent de confirmer une règle à l’œuvre depuis 35 ans. La majorité en place est comme à chaque fois sérieusement sanctionnée. Les résultats, au-delà des changements de couleur politique, marquent une nouvelle fois une déconsidération de la politique en son sens le plus noble. Ils soulignent une lassitude, quand ce n’est pas un écoeurement, des successives politiques qui ont laissé s’installer un abîme au point d’avoir oublié l’urgente nécessité de faire société. Les ruptures de la cohésion sociale ont suscité une sanction, à commencer par celle d’une aggravation de la désaffection des urnes. Le climat nauséabond de comportements personnels douteux, des combines et de la corruption, et surtout l’alignement des deux principaux partis sur les normes austéritaires et antidémocratiques des institutions européennes ont fortement favorisé cette abstention et les poussées extrémistes de droite. Pas étonnant que l’espoir déserte quand le mépris ou l’indifférence l’emporte sur le respect de la dignité, qui est au cœur même de l’exigence de vérité. Autrement dit, la démocratie est en très grand danger.

Déjà Montesquieu notait que la démocratie , accordant à tous une parcelle de pouvoir, est exposée à la confusion permanente des intérêts privés et bien public. Il montrait, que «mandatés sans autre garantie que le suffrage universel, les gouvernants doivent en quelque sorte s’oublier eux-mêmes et réprimer jusqu’à leurs propres penchants à n’exercer le pouvoir qu’en fonction de leur personnelle jouissance, ou de la jouissance des milieux dominants (les riches en règle générale).» Dans la continuité, les révolutionnaires français appellent «corruption» l’asservissement de la puissance gouvernementale au cours des affaires et aux opinions intéressées, alors que le dirigeant bourgeois Guizot ne voit d’autre mot d’ordre acceptable que son fameux : «Enrichissez-vous !».

Aujourd’hui donc, la démocratie électorale n’est représentative qu’autant qu’elle est d’abord représentation consensuelle de «l’économie de marché». Au vrai, c’est la définition de la démocratie qui pose problème. Tant qu’on sera persuadé comme les libéraux, que la démocratie réside dans le droit illimité de la propriété privée et le libre jeu des intérêts de groupes ou d’individus déterminés, on la verra s’abîmer, lentement ou promptement dans une corruption sans espoir. C’est que la démocratie véritable est tout autre chose. Elle est l’égalité devant l’Idée, devant l’Idée politique. Il s’agit donc qu’une majorité de citoyennes et de citoyens travaille à émanciper la démocratie de la domination des fondés de pouvoir de la haute finance. Il est temps que le peuple reconquiert sa souveraineté. Toutes les forces républicaines sont au pied du mur. Leur démarche politique, leur mode fonctionnement éloigné des préoccupations populaires sont plus que jamais questionnés.

Auguste Bechler

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Points de vue
commenter cet article
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 13:29

2014-03-13-Meeting-Municipales-Mulhouse-a-Gauche 0128

Quelques photos du meeting du 13 mars : Voir l'album photos.

Voir le film du meeting.

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Municipales 2014
commenter cet article

Adhérez!

adhesion-oeillet-480.jpg

Rechercher Dans Le Site

Contacts

Contacter la fédération :
PCF Fédération du Haut-Rhin
9 rue de Bantzenheim
68100 Mulhouse
Mail
Contacter le webmaster :
pcfhautrhin[at]gmail[point]com