Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 18:37

Le conseil d'orientation des retraites a dévoilé ses prévisions à l'horizon 2050. Des chiffres reposant sur divers scénarios circulent avec un même point commun : les déficits seront gigantesques. Il s'agit de frapper l'opinion publique à coups de centaines de milliards d'euros en répétant à satiété que le plus dur est à venir! 
 
Toute cette opération de conditionnement de masse n'a qu'un but : faire entrer aux forceps une réforme qui s'apparente à un saccage systématique des retraites au profit de la mise en place d'une retraite par capitalisation. Pour les assureurs privés, elle s'annonce déjà comme un futur Eldorado capitaliste. 
Le gouvernement croyant profiter des inquiétantes prévisions nous explique avec la complicité du MEDEF qu'il est urgent d'arrêter de réfléchir et qu'il faut de toute urgence en finir avec la retraite à 60 ans. Les Français ne sont pas dupes de cette manipulation. L'urgence est de trouver de nouvelles formes de financement. Créons des emplois sécurisés pour les jeunes, taxons les revenus financiers et abandonnons les exonérations de cotisations patronales. 
 
Le débat doit être public, non bâclé. Pas de bonne réforme des retraites avec le pistolet sur la tempe ! 
 
Pierre Laurent, Coordinateur national du PCF 
 
Mercredi 14 avril 2010.

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Eco - Social
commenter cet article
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 19:36
L'assitance nombreuse et attentive, mercredi 10 mars à la conférence Erasme a pu apprécier le plaidoyer du généticien Axel Kahn en faveur du progrès scientifique. Tour à tour, homme de sciences, historien, voire philosophe, parfois éclectique, il a su captiver son auditoire en exposant sa vision sur l'apport des sciences aux progrès de l'humanité. Il n'a pas caché la nature des difficultés que rencontrent les disciplines scientifiques dans un monde frappé de plein fouet par la crise systémique, entraînant méfiance et scepticisme de l'opinion publique.
Comment pourrait-il en être autrement quand on sait, selon une étude sortie début février , que 20% des effectifs de la recherche publique sont en situation de précarité, parce que le monde du savoir est de plus en plus soumis au règne de l'hyper-rentabilité et donc prié d'accepter les nouveaux mots d'ordre tellement dans l'air du temps: compétitivité, flexibilité. Alors qu'auparavant, les labos de recherche fonctionnaient majoritairement sur des fonds pérennes, tout a changé avec la création en 2005 de l'Agence nationale de la recherche (ANR) dictée par des impératifs surtout budgétaires, selon le collectif  " Sauvons la recherche " qui montre qu'en France, la part de la recherche dans le PIB est en baisse constante depuis 2002 et ne représente que 2,08% , alors qu'en Suède elle avoisine les 4%. Pas étonnant alors, que c'est surtout la recherche appliquée, c'est à dire celle qui est  " monnayable " qui est favorisée.
Je suis donc mille fois d'accord avec Axel Kahn lorqu'il affirme : " Il faut donner au progrès scientifique un projet politique ". Autrement dit, il appartient aux citoyennes et citoyens de notre pays de travailler à un projet en vue d'affranchir les sciences, la recherche et les progrès techniques des dévoiements auxquels les soumettent les logiques capitalistes.

Auguste Bechler
Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Section Mulhouse
commenter cet article
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 19:10
Une nouvelle fois, sous des prétextes (rationalisation, stratégie, taille critique etc…), on veut nous faire passer la fermeture de centres de soins comme une évidence nécessaire. Ci cela pouvait avoir l’air du bon sens, c’est en fait une véritable hypocrisie !

En réalité, le gouvernement et sa ministre de la santé Roseline Bachelot, n’ont qu’une seule idée en tête : réduire les dépenses de santé au détriment des patients et du personnel médical. Ainsi ce sont 4 milliards d’économies que le gouvernement veut réaliser chaque année d’ici 2012 via les suppressions de postes. On sait pourtant qu’il y a un manque flagrant de personnels dans les hôpitaux et centres de soins. Mais le gouvernement, soutenu par la droite n’en à cure et a fixé le chiffre de 200.000 les emplois devant être supprimés dans les hôpitaux publics ! Vous avez bien lus : 200.000 !

C’est dans ce contexte, que l’UGECAM (l’Union de Gestion des Etablissements des Caisses d’Assurance Maladie) sous la pression du gouvernement et de cette vision obsolète de réductions des dépenses publiques coûte que coûte, envisage des coupes sombres dans les centres de soins de l’Altenberg, Salem et du Hantz.

Il faut arrêter cette hérésie. La santé n’a pas de prix. Quand il s’agit de sauver les banques et les spéculateurs, le gouvernement trouve les milliards par milliers ! Et s’il y a des économies à faire, alors arrêtons le bouclier fiscal qui est un cadeau annuel de 15 milliards offerts aux plus riches.

Le PCF invite donc la population à participer au rassemblement initié par le personnel des centres de soins au lieu dit de l’Altenberg, vendredi 5 mars à 14H00.

L’Altenberg doit vivre pour le plus grand bien de ses patients !



PCF Section Munster
Munster le 03.03.2010
Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Section Colmar - Munster
commenter cet article
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 12:59
COMMUNIQUE du Comité Régional Alsace du PCF

Pour la victoire d’une Gauche utile à l’Alsace !


A trois semaines du premier tour des élections régionales, faisons le point.

Ces élections se déroulent à un moment où l’Alsace doit faire face à d’importantes difficultés économiques : les délocalisations d’entreprises se poursuivent, les dépôts de bilan dans les secteurs du bâtiment et des services se sont accrus, les ouvertures de chantiers reculent… Le chômage et la précarité s’étendent et frappent durement les jeunes.
   
L’inquiétude d’une large part de la population face à l’avenir grandit et un mécontentement de plus en plus fort se développe.

Ces échéances électorales sont l’occasion d’exprimer son désaccord avec la politique du gouvernement et d’exiger la mise en œuvre d’un projet économique et social plus juste dans notre région.

Pour la première fois depuis que le Conseil Régional existe, une majorité de gauche peut l’emporter. Cette perspective est réaliste et impose aux diverses forces de gauche un grand sens des responsabilités tant l’attente de celles et ceux qui souffrent de la crise est importante.

Dans cette perspective, le PCF tient à faire trois remarques :

Il met en garde le PS et Europe-Ecologie qu’une alliance au 2ème tour avec le Modem (la droite centriste) les obligerait à mettre en œuvre des orientations libérales provoquant une nouvelle fois la déception de leurs électeurs.

Il s’engage à réaliser les conditions d’une alternative de Gauche en apportant des propositions novatrices dans tous  les domaines de compétence de la Région pour répondre aux urgences sociales.

Il fera donc tout pour faire gagner la Gauche tout  entière et est prêt à participer à l’exécutif régional pour répondre aux besoins de la population.

Avec le Front de Gauche et ses partenaires, le PCF présente la liste «Ensemble pour une Alsace à Gauche Solidaire, Ecologique et Citoyenne». Plus cette liste recueillera de voix au 1er tour, plus elle sera en capacité de peser sur les orientations d’une future majorité de gauche au Conseil Régional.

A Strasbourg le 22 février 2010
Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Régionales et Cantonales
commenter cet article
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 21:07
Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Régionales et Cantonales
commenter cet article
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 16:37
A lire : L'Alsace du 11/02/10

A voir : Reportage France 3 du 11/02

Quelques photos du meeting

10-02-10-Meeting-Regionales-Mulhouse 0059
Une gauche de transformation sociale, une gauche porteuse d’espoir, une gauche ancrée à gauche pour mettre en échec les forces libérales, telle était, en quelques mots, la teneur du meeting de lancement de campagne du Front de gauche en Alsace qui s’est tenu, mercredi soir, à Mulhouse.

En présence de Marie-George Buffet, les têtes de liste et les porte-paroles de toutes les composantes de cette liste de rassemblement, ont porté les idées d’une politique en rupture avec le laisser-faire, et défendu des valeurs de justice sociale et d’égalité, devant plus de 150 militants et sympathisants. Aux côtés des salariés, au cœur des luttes sociales, ils prônent un autre partage des richesses contre le capitalisme.

Empêcher la droite de prendre le contrôle des régions, faire le meilleur score possible au premier tour afin de pouvoir imposer une véritable rupture au 2ème tour; imposer un projet alternatif, social et démocratique, tels sont les enjeux de cette campagne et de ce scrutin.

Les candidats ont avancé des propositions concrètes pour l’Alsace, une région dont le taux de chômage a atteint un niveau record en 2009. A titre d’exemple, 32000 demandeurs d’emploi arrivent en fin de droit. Parallèlement, le plus gros employeur de la région, PSA, a perçu 3 milliards d’euros de l’Etat sans devoir une seule contrepartie. Il est donc nécessaire de développer non pas des pôles de compétitivité, mais des pôles de coopération et de développement en faveur de l’industrie, tout en interdisant les subventions du Conseil Régional aux entreprises qui licencient ou délocalisent alors qu’elles réalisent des bénéfices ou des dividendes. Il s’agit d’imaginer un réel changement de société qui vise l’intérêt général.

Deux autres sujets étaient au centre des discours : les services publics d’abord, qu’il s’agit non seulement de préserver, mais aussi de développer, que ce soit dans le domaine des déchets, des transports publics, de la santé, du logement, de la petite enfance ou du troisième âge ; l’écologie, ensuite, car il convient de favoriser les énergies renouvelables et l’agriculture bio, la reconversion des industries polluantes.

Dans son discours, Marie-George Buffet a insisté sur l’éthique qu’il faut redonner à la politique, fustigeant les mensonges de Sarkozy. Elle a insisté sur les retraites, en expliquant qu’il existe une alternative : celle de faire cotiser les revenus financiers au même niveau que ceux des salariés ; et sur les nationalisations.

En combattant l’abstention, le désintérêt et le scepticisme, la liste du Front de gauche souhaite créer la surprise en Alsace, pour une politique qui réponde aux attentes de la population.
Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Régionales et Cantonales
commenter cet article
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 10:35
Nous avons le plaisir de vous inviter au Forum Citoyen, sur le thème de l'emploi, la formation professionnelle, les services publics, le lundi 15 février 2010 à 19h00, au Caveau du Républicain, à Colmar.

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Régionales et Cantonales
commenter cet article
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 20:04
La suppression de la Taxe Professionnelle et la réforme territoriale suscitent beaucoup d’inquiétude chez les maires du Haut–Rhin (cf. L’Alsace du 7 février) et pour cause.
La TP représente  28 milliards d’euros de recettes fiscales pour les collectivités.
La nouvelle taxe (Contribution économique territoriale) ne leur rapportera que 17 milliards d’euros alors que les entreprises exonérées du paiement en 2010 de la cotisation complémentaire, vont bénéficier d’un nouveau cadeau fiscal de plus de 11 milliards d’euros !
L’objectif de cette réforme est de transférer la fiscalité des entreprises sur les ménages. Selon une enquête menée par l’Association des Maires de France (AMF), les recettes fiscales des collectivités territoriales se répartissent presque à égalité  entre ménages et entreprises puisque 48% proviennent des ménages et 52% des entreprises
Avec la suppression de la TP, 75% des recettes fiscales proviendront des ménages et seulement 25% des entreprises.
Quand on sait que les collectivités locales représentent 73% des investissements publics et 11% de la dette publique, alors que l’Etat intervient pour 25% des investissements et porte environ 85% de la dette, on mesure l’ampleur de ce hold-up sur les finances publiques.
Nos élus mesurent-ils que cela se traduira par moins de crèches et d’écoles, moins d’aides à l’emploi et à la formation, moins de soutien à la réussite des jeunes et l’augmentation des impôts locaux ?

S’ajoute à cela, le fait qu’avec la réforme territoriale, les collectivités vont perdre la compétence générale, à savoir la possibilité d’agir dans des domaines qu’elles estiment nécessaires à leur population. Elles ne disposeront plus que de compétences déléguées et subiront des réformes drastiques  au niveau de leur périmètre, de leur nombre d’élus et de leurs moyens financiers.

Mesdames et messieurs les élu(e)s, ne pensez-vous pas qu’une  telle réforme des institutions, si cruciale  pour l’avenir du pays, mériterait pour le moins un référendum permettant aux citoyens de donner leur avis ?


Auguste Bechler,
8 rue des Faisans
68720 ZILLISHEIM
Tél. 03 89 06 34 47
Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Section Mulhouse
commenter cet article
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 18:28
Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Régionales et Cantonales
commenter cet article
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 18:16
"Le nucléaire est un point de clivage fort entre les composantes de la liste présentée par le Front de gauche aux régionales. Si "la plupart" d'entre elles demande la fermeture progressive et le démantèlement de Fessenheim, le parti communiste est "réservé". Les différents mouvements sont tombés d'accord pour exiger la tenue d'un "vaste débat public" qui serait suivi d'un référendum et qui pourrait servir de base à la création d'un pôle régional de l'énergie, sans oublier le soutien des collectivités aux économies d'énergie."

Lu dans les DNA du 03/02/2010
Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Régionales et Cantonales
commenter cet article

Adhérez!

adhesion-oeillet-480.jpg

Rechercher Dans Le Site

Contacts

Contacter la fédération :
PCF Fédération du Haut-Rhin
9 rue de Bantzenheim
68100 Mulhouse
Mail
Contacter le webmaster :
pcfhautrhin[at]gmail[point]com