Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 21:20

atelier-citoyen-2.jpg

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Municipales 2014
commenter cet article
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 21:15

La mise en place chaotique et contestée de la réforme des rythmes scolaires provoque beaucoup de mécontentement c’est une réalité. Et la droite qui ne pense pas plus aux rythmes scolaires qu’aux enfants mais pense aux élections est mal venue pour parader dans les médias, elle qui a supprimé 80.000 postes d’enseignants.

Cela dit, malheureusement dans cette affaire, la majorité ne pourra pas se contenter de donner du temps au temps. La réforme des rythmes scolaires concerne six millions d’élèves, dix millions de parents et 350.000 enseignants des écoles. Et si son intention sur le fond pouvait être louable, elle souffre de nombreux vices cachés : le manque d’approbation des enseignants, un financement insuffisant qui va renforcer les inégalités territoriales ou encore l’absence d’ambition pour un véritable service public du périscolaire. Autant de pistes que le gouvernement va devoir explorer s’il veut se sortir du piège dans lequel il s’est lui-même enfermé.

Ouvrir rapidement une large concertation avec les animateurs, les enseignants, les familles et les élus sur les modalités d’application reste aujourd’hui indispensable.

Comme au départ aucun financement pérenne n’a été envisagé par le gouvernement pour aider les communes sur le long terme, cela ne passe pas auprès des élus locaux déjà confrontés à des baisses drastiques de dotations. Il n’a donc pas le choix : son engagement budgétaire doit être clair pour instaurer un financement pérenne de cette réforme et mettre su pied un système de péréquation entre les communes s’il veut garantir l’égal accès à une offre éducative ambitieuse.

Concernant les activités périscolaires, au lieu d’être tenté de déscolariser certaines disciplines, comme le sport ou la musique en s’en déchargeant sur les collectivités locales, le gouvernement doit avoir l’ambition de créer un service public de loisirs et de l’accueil de l’enfant, garantissant un statut et une formation à tous les animateurs, ainsi que la gratuité des activités.

Et comme la mise en application de la réforme a été mal pensée en maternelle, le gouvernement ne doit pas laisser perdurer cette situation. La spécificité de la maternelle doit être prise en compte dans cette réforme qui doit exclure à tout le moins certaines organisations comme celles qui amputent la sieste.

Enfin, il s’agit d’arrêter de faire croire qu’un «bon» rythme scolaire est la clé d’un meilleur apprentissage. Le gouvernement aurait tout à gagner à remettre, autant que faire se peut, la question des rythmes à sa juste place. Et s’attarder sur des questions vraiment cruciales comme la réduction des effectifs en classe, la formation initiale et continue des enseignants ou encore la révision des programmes.

Auguste Bechler

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Points de vue
commenter cet article
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 23:25

campagne-BDS

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Palestine
commenter cet article
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 19:03

entete-mail-FDG-Mulhouse.jpg

ateliercitoyen01

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Municipales 2014
commenter cet article
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 18:45
Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Eco - Social
commenter cet article
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 18:36

"Alors que le chômage semble connaître une légère décrue, Stéphane Fischer, professeur de philosophie alsacien, s’interroge sur le sens de l’expression « les patrons créent de l’emploi ». Que créent-ils réellement ?"

A lire sur : http://www.rue89strasbourg.com/index.php/2013/09/27/societe/tribune-patrons-creent-emploi-ideologie/

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Points de vue
commenter cet article
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 19:57

retraite1.png

retraite2

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Eco - Social
commenter cet article
19 août 2013 1 19 /08 /août /2013 20:36

En plein cœur de l’été, l’Assemblée Nationale a adopté en catimini un amendement UMP visant à supprimer la condition du référendum pour regrouper des collectivités locales (révélé par les DNA du 7 août).

Avec l’appui du groupe socialiste et du gouvernement, ces députés ont ouvert une brèche qui pourrait permettre d’imposer la Collectivité territoriale unique d’Alsace rejetée par les électeurs lors du référendum du 7 Avril dernier.

Cette nouvelle disposition est un des élément du passage en force du gouvernement d’une loi modifiant de fond en comble nos institutions territoriales en créant une nouvelle institution, la métropole, pour 11 grandes villes dont Strasbourg, : le signal  d’une recentralisation considérable et extrêmement  inquiétante est donné !

Avec cet amendement et ce nouveau «monstre institutionnel» synonyme de casse de la démocratie locale et d’austérité accrue, le risque est grand de voir l’expression souveraine des Alsaciens piétinée et de voir entrer par la fenêtre ce que les électeurs ont sorti par la porte !

Il y a danger car souvenons-nous qu’en 2008, ces mêmes partis politiques ont permis d’imposer le Traité de Lisbonne, copie conforme de la Constitution européenne pourtant rejetée par le peuple de France en 2005. Ils sont capables de récidiver !

Les Alsaciennes et Alsaciens pourront compter sur la vigilance des sénateurs communistes pour faire barrage à cette manœuvre politicienne lorsque ce projet sera examiné au Sénat en septembre prochain.

Le Parti Communiste Français appelle tous les républicains et tous les démocrates à se mobiliser, quelles que soient leur sensibilité, pour que le résultat du référendum du 7 Avril ne leur soit pas volé et que la démocratie soit respectée !

C'est le sens de la pétition lancée par le PCF à l’adresse des sénatrices, sénateurs et député-es à l’Assemblée Nationale : «Collectivité unique d’Alsace : Respect du vote des Alsaciens!»  http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2013N43180

Strasbourg, le 9 août 2013

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Communiqués
commenter cet article
31 juillet 2013 3 31 /07 /juillet /2013 12:40

En pleine canicule, le gouvernement a décidé d’abaisser le taux de rémunération du livret A et celui du livret de développement durable, de 1,75% à 1,25%. Ce qui signifie pour les ménages populaires une baisse du pouvoir d’achat de leur épargne. Et dans la foulée, après avoir rencontré les dirigeants des banques, il a décidé de laisser à la disposition de celles-ci, rien moins que 30 milliards d’euros de l’épargne centralisée à la Caisse des Dépôts, en attendant qu’elles daignent enfin financer les Petites et Moyennes Entreprises (P.M.E.).

Et le pire, c’est que les banques vont pouvoir faire ce qu’elles veulent des 30 milliards d’euros d’encours des livrets A et du développement durable.

Alors qu’on veut nous faire croire que l’insuffisance de logements sociaux sera résolue par la baisse du livret A, les banques sont encouragées à multiplier leurs placements financiers dont l’accumulation est conçue comme une finalité et non comme un moyen de générer des emplois et de la valeur ajoutée. Les actifs qu’elles détiennent constituent la preuve qu’elles ont largement de quoi financer les PME. Ceux de la BNP représentent 1.900 Mds. d’euros (presque le PIB de la France!) ; ceux de la Société Générale : 1.250 Mds. d’euros ; ceux de la BPCE : 1.150 Mds. d’euros ; ceux du Crédit Agricole : 1.840 Mds. d’euros.

Ces quatre établissements publics gèrent un total de bilan représentant trois fois la richesse du pays, et ils n'auraient pas 30 Mds. d’euros pour les PME? De qui se moque-t-on?

Il semble bien loin le temps où le Parti socialiste s’opposait, avec l’ensemble de la gauche, contre la banalisation du livret A, ressource dévolue à la construction de logements sociaux (c’était pourtant en 2008). Maintenant il recule sur la centralisation de la ressource et laisse les banques faire main basse sur l’épargne populaire. Or, force est de constater que, ni le logement social, ni les PME n’ont depuis la distribution du livret A par toutes les banques, tiré le moindre avantage de la situation.

L’épargne populaire doit rester l’outil de construction du logement social, de la transition écologique, du développement social urbain, de l’égalité des territoires. Pour cela, il faut mettre en place un pôle financier public dont la Banque publique d’investissement, récemment créée, doit être une composante, créer un livret d’épargne emploi-industrie et agir avec les autres citoyens de l’Union européenne pour reconquérir le pouvoir sur la Banque centrale européenne et la démocratisation de son fonctionnement.

Auguste Bechler

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Points de vue
commenter cet article
30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 11:48

Fête de combat et de débat, la Fête de l’Humanité 2013 qui se tiendra du 13 au 15 septembre, va être un immense forum d’élaboration de propositions neuves pour une gauche qui ne se résigne pas, et qui en appelle à un grand mouvement populaire pour résister aux diktats des institutions financières et de la Commission européenne. Des dizaines de débats iront dans ce sens.

Elle marquera le lancement de l’année Jaurès qui se déclinera jusqu’au 31 juillet 2014, date de la commémoration de son assassinat au Café du Croissant à Paris, la veille du déclenchement de la première guerre mondiale, qu’il aura tenté d’empêcher jusqu’à son dernier souffle.

Fidèle à l’esprit de la République sociale et démocratique de Jaurès, la Fête de l’Humanité est ce lieu unique où la politique sert l'intérêt du plus grand nombre contre les féodalités financières. Un foyer d'insoumission à la pensée unique. Un terreau des solidarités internationalistes. Un creuset de résistance et d’espoir.

Toute la gauche sociale, citoyenne, politique et syndicale y a rendez-vous contre les politiques d’austérité et pour des issues à la crise.

La fête va être une nouvelle fois cette alchimie unique de convivialité, de confrontation d’idées, de culture, de politique, de musique.

La programmation est une affiche multiculturelle avec un tarif accessible au plus grand nombre. Des concerts et des spectacles pour des publics larges et divers.

Voir la programmation des concerts : http://fete.humanite.fr/?-Concerts-

Le déplacement en bus organisé par la fédération du PCF 68 vous intéresse? Alors retournez vite le bulletin d’inscription ci-dessous complété.

Bulletin d'inscription

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Evénements
commenter cet article

Adhérez!

adhesion-oeillet-480.jpg

Rechercher Dans Le Site

Contacts

Contacter la fédération :
PCF Fédération du Haut-Rhin
9 rue de Bantzenheim
68100 Mulhouse
Mail
Contacter le webmaster :
pcfhautrhin[at]gmail[point]com