Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 23:59

Le résultat du 1er tour des élections départementales est une nouvelle fois marqué par une importante désafection des urnes avec 47,6% d’abstention dans le département.

Cette abstention et la confirmation de la montée du Front National sont autant la conséquence d’un désarroi, d’un découragement et de colère face à une politique qui ne réponds plus aux attentes du plus grand nombre, que de la banalisation de ses idées dans le débat politique et médiatique.

L’acharnement du gouvernement socialiste à vouloir appliquer des politiques libérales, d’austérité, prive notre département d’élus d’opposition au sein du futur conseil départemental. Les candidats-es PS n’ayant de cesse de soutenir ce gouvernement sont éliminés du 2ème tour dans la plupart des cantons.

Après les municipales et les européennes, ce message envoyé par les électeurs haut-rhinois est une nouvelle sanction claire et sans appel de la politique conduite depuis 2012.

Dans ce contexte, le score en progression des candidates et candidats Front de Gauche, soutenus par le Parti Communiste est un résultat encourageant dans la perspective de la construction d’une alternative politique de gauche, plus que jamais nécessaire.

Les 4660 électeurs du Haut-Rhin qui ont porté leurs voix sur les binômes Front de Gauche dans le Haut-Rhin, restent bien sûr encore insuffisants et ne sont pas à la hauteur de la gravité de la situation et de la désespérance de la population.

L’heure est maintenant au rassemblement le plus large à gauche et pour tous les citoyens de progrès. Au 2ème tour, nous appelons les électeurs à se rassembler derrière le candidat de gauche qui reste en lice et à utiliser le bulletin de vote pour empêcher l’élection d’élus du Front National qui ont dans le viseur, partout en France, les services publics, les politiques de solidarité et de progrès social portés par les départements.

Le PCF est engagé dans la construction d’une gauche nouvelle, toutes les forces populaires et citoyennes sont concernées. La politique du gouvernement, notre système économique et institutionnel est à bout de souffle. Nous sommes disponible pour travailler à une politique et d’une majorité alternative, citoyenne et populaire à gauche, pour sortir de l’austérité et pour un projet social, solidaire et écologique.

Aline Parmentier
Mulhouse le 23 mars 2015

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Communiqués Alsace
commenter cet article
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 21:32

La Fédération du PCF du Haut-Rhin apporte son soutien plein et entier au professeur du collège Villon de Mulhouse, scandaleusement mis à pied pour avoir, au lendemain des tragiques incidents qui ont endeuillé la France, voulu faire réfléchir ses élèves aux valeurs et aux principes de notre République.

Au moment même où le ministère de l’Education Nationale rappelle dans un courrier en date du 7 janvier 2015 que «la liberté d’expression est au fondement de toutes les libertés» et alors que quatre millions de Français manifestent pour la défense de cette même liberté, il est troublant qu’un enseignant ne puisse pas travailler sereinement avec ses élèves sur des caricatures de presse. Face à l’obscurantisme et à la haine, l’école doit être un rempart : elle doit plus que jamais transmettre les valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité, promouvoir «l’ouverture aux autres» et la tolérance. Comment les enseignants peuvent-ils encore exercer ces missions, si l’institution sacrifie, sans même les entendre, ceux qu’elle envoie pourtant en première ligne pour porter ses valeurs et les défendre ?

Par cette décision injuste, le Rectorat fragilise l’école républicaine, tenant d’une main tremblante une épée de Damoclès au dessus de la tête de chaque enseignant. La Fédération du PCF du Haut-Rhin demande qu’il soit mis fin à la procédure disciplinaire engagée contre ce professeur afin qu’il puisse être réintégré dans ses fonctions et réhabilité.

Mulhouse le 19 janvier 2015

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Communiqués
commenter cet article
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 21:31

bandeaucharlie.png

La fédération du Haut-Rhin du PCF se joint au mouvement citoyen et républicain et appelle à participer à tous les rassemblements organisés ce week-end dans le département, notamment à la marche silencieuse à Mulhouse dimanche, départ à 15H place de la Réunion.

Les communistes sont dans toutes les initiatives contre la barbarie qui a atteint nos amis de Charlie Hebdo et les policiers qui les protégeaient. Nous manifesterons en leur hommage, en solidarité avec leurs proches, les victimes de la prise d’otage et en soutien à tous les journalistes. Dimanche ce sont les valeurs de la liberté, d’égalité et de fraternité qui doivent s’exprimer. Pour être fidèle à ces valeurs, pour être dignes de l’équipe de Charlie et de l’esprit qui l’animait, ce rassemblement national doit bannir toutes les paroles de haine, de division, de discrimination, d’où qu’elle viennent. Ce n’est pas la France repliée qui doit défiler demain, mais un peuple debout contre les amalgames ravageurs et les stigmatisations. Autant dire que le Front National n’y a pas sa place.

Nous sommes  Charlie et nous le resterons.

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Communiqués
commenter cet article
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 21:29

Après la terrible semaine que la France vient de vivre, avec dix-sept morts qui ont frappé l’équipe de Charlie hebdo, les forces de police et la communauté juive, des millions de Français s’apprêtent à manifester dimanche à Paris et ce week-end dans toute la France leur hommage aux victimes, et leur attachement à la liberté d’expression, à la laïcité, aux valeurs de la République, liberté, égalité, fraternité. Tout au long de la semaine déjà, la réaction de centaines de milliers de nos concitoyens de toutes convictions et de toutes confessions a été d’une extrême dignité.

J’appelle au nom du Parti communiste français l’ensemble des communistes du pays à participer à ces marches et à déployer toute leur énergie pour qu’elles se déroulent dans l’unité la plus large, en permettant à tous les citoyens d’y trouver leur place, et la clarté de leurs objectifs. Les marches républicaines annoncées sont des marches citoyennes qui doivent marquer l’attachement des forces vives de notre pays au vivre ensemble, et le refus de toutes les haines, violences, racismes, discriminations et stigmatisations.

Les communistes marcheront en l’honneur des valeurs qui animaient nos amis et camarades de Charlie Hebdo dont l’équipe et les familles ouvriront la marche de dimanche à Paris. Rien, aucune opération politicienne, ne nous détournera de l’hommage que nous voulons rendre à toutes les victimes et de la force qu’il convient de donner au message de fraternité républicaine qui nous anime. Loin de toutes les instrumentalisations qui pointent déjà, pour attiser de nouveau les haines, pour masquer les responsabilités qui conduisent le monde vers l’aggravation de toutes les tensions, pour justifier l’amplification de guerres ou de prétendues réponses au terrorisme qui n’ont fait que prouver leur échec dans la dernière décennie, les communistes travailleront sans relâche à l’unité du peuple français pour des réponses de sécurité dans la justice, de vivre ensemble dans le respect de la liberté de conscience ou d’opinion pour chacun, des réponses de paix et de solidarité entre les peuples. Samedi et dimanche dans toute la France, nous sommes tous Charlie.

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Communiqués
commenter cet article
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 21:24

Appel à l'unité nationale de toutes les forces républicaines face à la barbarie qui vient de frapper l'équipe de Charlie-Hebdo.

Le carnage barbare dont a été victime la rédaction de Charlie-hebdo nous plonge dans l'horreur et la peine et appelle une réponse de grande ampleur.

Quand un journal est ainsi visé, quand des vies sont massacrées et dont la passion était l'information et la liberté d'expression, c'est bel et bien chacun de nous qui est visé, c'est la République qui est frappée en son cœur. Que les auteurs de ce crime abject soient arrêtés et jugés.

Nos pensées vont aux victimes, aux familles et aux proches. Ce matin, c'est le monde de la caricature, de l'impertinence, de l'humour, de l’amour de la vie que les terroristes ont voulu faire taire.

L'heure est aujourd'hui à rassembler autour des valeurs républicaines le maximum de forces, de citoyennes et de citoyens. Par millions, exprimons partout dans le pays notre détermination à faire vivre les valeurs de Liberté, d'Egalité et de Fraternité.

La fédération du Haut-Rhin du PCF appelle au rassemblement de toutes les forces républicaines contre la barbarie, sans distinction des pensées philosophiques et politiques, de convictions religieuses. Nous appelons à refuser les amalgames et les stigmatisations, à rejeter fermement les appels à la haine et aux racismes.

Aline Parmentier
Mulhouse le 7 janvier 2015

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Communiqués
commenter cet article
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 10:54

logoFG68.pngEnsemble combattons l'austérité et reconstruisons l'espoir.

La coupe est pleine ! Depuis des années la droite et, depuis 2012, François Hollande les gouvernements Ayrault et Valls, poursuivent le même but dans le cadre des traités européens et en accord avec les dirigeants de l’Europe libérale : austérité, compétitivité par la baisse du "coût" du travail, reculs sociaux, coupes claires dans les dépenses publiques. Ces politiques ont échoué partout comme elles échouent en France : elles nourrissent la crise et creusent les inégalités.

Les forces du Front de Gauche du Haut-Rhin se présenteront unies aux élections départementales et combattront toutes les forces politiques dont la volonté est de renforcer les inégalités sociales.

Nous nous opposons fermement aux politiques d’austérité et de démantèlement des services publics, qui nous asphyxient et nous imposent via la fusion des régions, la concurrence entre les territoires, l’éloignement de nos élu-e-s et aiguise les appétits financiers des groupes privés.

Nous souhaitons construire avec toutes celles et ceux qui à gauche, citoyens-nes, syndicalistes, militants-es associatifs ou politiques, se retrouvent sur ces bases, une autre politique qui prendra en compte toutes les questions touchant au quotidien des haut-rhinois-e-s.

Nous voulons définir des candidatures qui seront présentées lors de la prochaine échéance électorale de mars 2015 et tout particulièrement construire avec les habitants-es de nos cantons, le contenu des propositions qu’ils et elles porteront.

Nous appelons les femmes et les hommes qui partagent cette volonté de combattre l’austérité, à construire avec nous, une alternative politique de gauche lors de la prochaine Assemblée Citoyenne qui aura lieu :

Vendredi 16 janvier 2015 à 18h30
37 rue de l’Illberg - Mulhouse
A l’auberge de jeunesse

 

Ensemble combattons l'austérité et reconstruisons l'espoir !
Ensemble réinventons un autre avenir !

Front de Gauche 68, Le 19 décembre 2014

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Communiqués
commenter cet article
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 10:46

ecole.jpgLa Fédération haut-rhinoise du PCF apporte son soutien aux équipes pédagogiques et aux parents d’élèves des établissements de Wittelsheim et de Sainte-Marie-aux-Mines, victimes de la révision de la carte nationale de l’Education prioritaire.

Alors que le Rectorat avait ciblé 28 établissements susceptibles d’intégrer le dispositif «REP» ou «REP+» dans notre académie, l’Etat n’en a retenu que 21. Les 7 autres ont donc été laissés sur le bord du chemin, bien que leurs difficultés et leurs besoins aient été reconnus. Et ce qui était présenté comme une «rationalisation» des moyens apparaît de plus en plus comme la poursuite de la politique d’austérité dans l’Education Nationale, qui prime sur le souci de réussite des élèves aujourd’hui sous un gouvernement socialiste comme hier sous la droite. Où est passée l’ambition pour la jeunesse ?

A Wittelsheim, comme à Sainte-Marie-aux-Mines, cette réforme va se traduire par des effectifs plus chargés et la fermeture de classes, des conditions de travail détériorées et une réduction du soutien aux élèves en grande difficulté.

Cette situation est inquiétante au regard des difficultés sociales et économiques qui touchent ces deux communes du Haut-Rhin. Face à la croissance des inégalités sociales, du chômage et de la précarité, c’est le contraire qu’il aurait fallu faire: développer l’éducation prioritaire !

La Fédération du Haut-Rhin du PCF soutient les équipes éducatives, qui réclament plus de transparence dans l’élaboration de la nouvelle carte de l’éducation prioritaire. Elle demande des moyens financiers et humains en adéquation avec les besoins réels de l’éducation de nos enfants et la tenue d’un Comité Départemental de l’Éducation Nationale extraordinaire, ouvert aux enseignants et aux parents d’élèves, afin de débattre des enjeux de cette réforme.

Elle exige des réformes ambitieuses pour l’Education Nationale, la revalorisation du métier d’enseignant, la reconstruction d’une véritable formation initiale et continue des personnels pour leur permettre de déconstruire les mécanismes de l’échec scolaire, et donc de l’enrayer.

Mulhouse le 19 décembre 2014

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Communiqués
commenter cet article
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 20:12

Communiqué commun des fédérations d’Alsace du PARTI COMMUNISTE FRANCAIS

POUR LA DEMOCRATIE ET LE DEVELOPPEMENT, LA FUSION DE NOS REGIONS N’EST PAS LA SOLUTION

Le Président de la République vient de décider la fusion de nos deux régions Alsace et Lorraine.

Le patronat se félicite de cette réforme et rappelle que c’est «une des propositions» fortes du MEDEF qui demande de longue date la «réduction des dépenses publiques». Cette réforme décrétée à la va-vite, est un déni de démocratie qui n’a que deux objectifs :

- répondre aux injonctions de l’Europe libérale qui veut toujours plus de «concurrence libre et non faussée» entre les pays, les régions et les travailleurs,

- augmenter toujours plus le désengagement de l’Etat dans tous les domaines.

Et pour imposer cela : des «supers-technocraties» dans lesquelles les populations de nos régions ne se reconnaissent pas et n’auront pas leur place.

Ce projet du gouvernement s’inscrit dans la continuité du Conseil Unique d’Alsace rejeté par les Alsaciens en 2013. Au nom de la compétitivité et concentrés en «mégapoles», ces «supers-régions» demanderont «à adapter le droit du travail à la concurrence de leurs voisins» et lèveront, à n’en pas douter, les impôts supplémentaires pour palier le désengagement de l’Etat et financer toujours plus les cadeaux exigés par le patronat.

Quant aux territoires isolés jugés peu ou pas compétitifs ou qui n’ont pas les moyens : malheur à eux !

Dans cette logique, les travailleurs d’Alsace et de Lorraine ne sont pas dupes : qui peut croire, comme l’évoquent certains, à l’extension à toute la Lorraine du droit local d’Alsace Moselle alors que déjà la droite et le patronat demandent l’extension du travail du dimanche pour «soutenir la concurrence» avec la région frontalière de Wallonie, aux portes de la Lorraine ?

Les calculs politiciens ne doivent berner personnes. Les ténors de l’UMP cherchent à fédérer les mécontentements par une opposition de façade à cette réforme alors que P. RICHERT, président UMP de la région Alsace l’avalise avec Jean-Pierre Masseret, président PS de la région Lorraine. La réponse n’est pas non plus dans le rejet du voisin, chère à l’extrême droite et aux «ligues régionalistes» qui malheureusement se déploient dans toute l’Europe.

Les communistes ont une toute autre ambition pour nos régions et leurs populations : l’«humain d’abord»!

Pour la démocratie partout et toujours, les communistes veulent des élus proches et à l’écoute de nos populations, qui ont à cœur de poursuivre le développement de nos régions, de leurs richesses et leurs cultures.

La cohésion nationale des territoires ne peut être garantie que par l’Etat qui, en contribuant au financement et développement des régions avec leurs élus et leurs populations, doit préserver les droits du travail dans un esprit de coopération et non de concurrence.

Après «le coût du travail», le MEDEF s’en prend au «coût des élus» et donc à la démocratie. C’est au coût du capital qu’il faut s’attaquer!

Face au démantèlement de nos territoires et à ce nouvel abandon du gouvernement aux thèses libérales, les communistes appellent toutes et tous, épris de démocratie et de justice sociale à construire les institutions de la 6ème République Française.

Le Parti Communiste Français s’oppose à cette concentration arbitraire des régions et exige la consultation des populations concernées.

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Communiqués
commenter cet article
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 20:33

Scandaleux et inacceptable!

Le verdict de la cour d’appel de Colmar est tombé  ce mercredi 27 novembre. Les douze militants de la campagne BDS " Boycott, désinvestissement, sanctions", relaxés en première instance par le tribunal correctionnel de Mulhouse le 17 novembre 2011, Mais poursuivis en appel par le parquet général en application de la circulaire Alliot-Marie non abrogée par Mme Taubira ministre de la Justice du gouvernement de F. Hollande.

Ces militants se situent du côté du peuple Palestinien opprimé, s’opposent à l’occupation et à la politique de colonisation de l’Etat d’Israël, ont été lourdement condamnés à 1000€ avec sursis pour les deux actions de boycott des produits israéliens menée à l’hypermarché Carrefour de Mulhouse. Ainsi que 32000 € de dommages et intérêts et de frais d’avocats au profit du Bureau de Vigilance Contre l'Antisémitisme, l’Alliance France-Israël, Avocats Sans Frontières et la LICRA, officines qui soutiennent le gouvernement israélien qui viole systématiquement le droit international.

Le jugement de Colmar est en opposition avec les arrêts de la Cour d’appel de Paris et de la Cour de Cassation (arrêt du 19 novembre 2013).

Ces militants n’ont commis aucun délit, ils ont utilisé leur liberté d’opinion et d’expression en appelant au boycott de produits qui participent à la colonisation de la Palestine.

Face à cette décision, tout laisse à penser qu’il s’agit d’une sentence politique visant à mettre un frein à toute action et critique de la politique israélienne.

Plus que jamais, nous nous devons de poursuivre notre action de solidarité et notre engagement aux côtés du peuple palestinien, que se soit notre action dans la campagne internationale BDS, pour la libération des prisonniers ou toute autre action en cours.

Un pourvoi en cassation a été déposé par les avocats des douze militants. La fédération du Parti Communiste Français, membre du collectif boycott 68, apporte son entière solidarité aux condamnés et son total soutien.

Mulhouse le 29 novembre 2013

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Communiqués
commenter cet article
19 août 2013 1 19 /08 /août /2013 20:36

En plein cœur de l’été, l’Assemblée Nationale a adopté en catimini un amendement UMP visant à supprimer la condition du référendum pour regrouper des collectivités locales (révélé par les DNA du 7 août).

Avec l’appui du groupe socialiste et du gouvernement, ces députés ont ouvert une brèche qui pourrait permettre d’imposer la Collectivité territoriale unique d’Alsace rejetée par les électeurs lors du référendum du 7 Avril dernier.

Cette nouvelle disposition est un des élément du passage en force du gouvernement d’une loi modifiant de fond en comble nos institutions territoriales en créant une nouvelle institution, la métropole, pour 11 grandes villes dont Strasbourg, : le signal  d’une recentralisation considérable et extrêmement  inquiétante est donné !

Avec cet amendement et ce nouveau «monstre institutionnel» synonyme de casse de la démocratie locale et d’austérité accrue, le risque est grand de voir l’expression souveraine des Alsaciens piétinée et de voir entrer par la fenêtre ce que les électeurs ont sorti par la porte !

Il y a danger car souvenons-nous qu’en 2008, ces mêmes partis politiques ont permis d’imposer le Traité de Lisbonne, copie conforme de la Constitution européenne pourtant rejetée par le peuple de France en 2005. Ils sont capables de récidiver !

Les Alsaciennes et Alsaciens pourront compter sur la vigilance des sénateurs communistes pour faire barrage à cette manœuvre politicienne lorsque ce projet sera examiné au Sénat en septembre prochain.

Le Parti Communiste Français appelle tous les républicains et tous les démocrates à se mobiliser, quelles que soient leur sensibilité, pour que le résultat du référendum du 7 Avril ne leur soit pas volé et que la démocratie soit respectée !

C'est le sens de la pétition lancée par le PCF à l’adresse des sénatrices, sénateurs et député-es à l’Assemblée Nationale : «Collectivité unique d’Alsace : Respect du vote des Alsaciens!»  http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2013N43180

Strasbourg, le 9 août 2013

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Communiqués
commenter cet article

Adhérez!

adhesion-oeillet-480.jpg

Rechercher Dans Le Site

Contacts

Contacter la fédération :
PCF Fédération du Haut-Rhin
9 rue de Bantzenheim
68100 Mulhouse
Mail
Contacter le webmaster :
pcfhautrhin[at]gmail[point]com