Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 20:56

assemblee-nationale_0.jpgLa semaine dernière, lors de son intervention à la tribune de l'Assemblée nationale, le premier ministre avait fini par lâcher le morceau en reconnaissant que pas une seule ligne du traité budgétaire européen signé par Sarkozy et Merkel n'a été modifiée. Après des semaines bien peu glorieuses pour l'exécutif, embarqué dans une ratification sans débat, privant nos concitoyens et concitoyennes d'une juste information leur permettant de se forger leur propre opinion, sans la moindre prise en considération des propositions des forces progressistes (politiques, syndicales et associatives) mobilisées contre l'austérité, la ratification du TSCG ce jour à l'Assemblée nationale est une mauvaise action contre la démocratie et contre l'idée européenne. Triste spectacle. Avoir été élus sur la base du « changement, c’est maintenant! », pour se retrouver, cinq mois plus tard, au côté de la droite sur un sujet aussi essentiel et structurant, constitue une faute qui, tôt ou tard, aura un prix politique.

En s'opposant à cette ratification, les 17 députés PS qui n'ont pas oublié cette promesse ont fait le bon choix, celui du respect de la parole donnée. L'abstention de 14 députés de gauche souligne aussi un grand malaise car la vérité est têtue : l'austérité est en échec partout en Europe avec une flambée du chômage, une destruction massive des emplois, une aggravation des conditions de vie, une saignée des peuples pour satisfaire les marchés financiers.

La bataille se poursuit au Sénat où Pierre Laurent présentera, dès demain, des perspectives européennes pour sortir d'une crise qui vire à la récession. Alors que l'on nous parle de plus en plus de "choc", "choc budgétaire", "choc de compétitivité", dans un climat où les tensions réapparaissent dangereusement, le seul "choc" attendu est celui d'une rupture avec une orientation injuste et  inefficace.

Par Olivier Dartigolles, le 09 octobre 2012

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Europe
commenter cet article
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 21:02
Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Europe
commenter cet article
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 13:33

BCE.jpgRévoltant! Alors que les dirigeants irlandais se sont comportés en ultras de l'euro libéralisme, en instituant une fiscalité extrêmement complaisante avec les marchés financiers, ils présentent aujourd'hui la note salée à leur peuple. De l'argent levé sur les marchés mondiaux à des cours très faibles est prêté aux banques irlandaises  à près de 6%, un taux  "punitif " dit-on à Dublin.

On voudrait faire payer aux Irlandais  leur clairvoyance pour avoir en 2008, opposé leur " non " au traité de Lisbonne, on ne s'y prendrait pas autrement.

Devant cette situation, une remise à plat des traités européens s'avère indispensable. Tout montre en effet, qu'il est urgent pour les peuples d'Europe d'obtenir que la BCE accorde des crédits très favorables aux Etats en difficulté et l'instauration d'une taxation des mouvements des capitaux. Les mouvements sociaux et les forces démocratiques en Europe montrent que cet objectif est réaliste.

Auguste BECHLER

 

Photo Flickr

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Europe
commenter cet article
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 11:07

Sitôt connues les principales décisions prises par le Conseil européen et le Conseil des ministres des finances (Ecofin),  pour venir au seccours de l'euro, on a pu observer une envolée des bourses asiatiques, américaines et européennes.
La Bourse de Paris a enregistré une hausse de 9,66% !
Rien d'étonnant, puisque Mme Merkel, M.Sarkozy, le commissaire européen Olli Rehn et même le président Obama ont déclaré en choeur qu' il s'agit de " mesures énergiques pour redonner confiance aux marchés." 
S'il est vrai que les décisions prises s'écartent de la lettre des traités, il serait naïf de penser que la politique de Bruxelles  sera plus douce pour les peuples  d'Europe.
En effet, il ne faut pas oublier que la "conditionnalité" des aides aux Etats, dont il est question dans la bouche de tous les
acteurs officiels, doit servir à imposer des plans de rigueur similaires à celui que connaissent les Grecs et dont le premier ministre français Fillon a déjà annoncé la couleur.
De même, avec la "coordination" des politiques économiques, il sera question de remonter les bretelles des récalcitrants  aux dogmes de la " libre circulation des capitaux ", et de la "libéralisation des services publics".
Or, l'actualité montre que l'Europe telle qu'elle s'est construite nous a menés dans l'ornière du dumping social et fiscal.
Au cours des treize dernières années, à cause du pacte de stabilité, de la politique de la Banque centrale européenne (BCE),et de la stratégie de Lisbonne, 85% du PIB sont passés du travail au capital.
Tout indique l'urgence d'une mobilisation des peuples au niveau européen en faveur d'un nouveau traité pour une Europe  sociale, solidaire, écologique et pacifique.
Pour ce faire, il est indispensable de découpler les finances publiques des marchés financiers en transformant la BCE en instrument public en lien avec le système  des banques centrales nationales.
 
Auguste BECHLER

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Europe
commenter cet article
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 18:12

Le peuple grec n’est pas responsable de la faillite de son Etat. C’est pourtant lui que les marchés financiers et les institutions internationales veulent saigner à blanc. Signez notre pétition en ligne.

La Banque centrale européenne a accordé des prêts gigantesques à seulement 1% d’intérêt aux banques qui, à leur tour, les ont prêtés à des taux de 4 à 8%. La Grèce doit elle aussi bénéficier de taux n’excédant pas 1%, sans autres conditions que le maintien des droits sociaux, de l’emploi et des services publics.

Tous les peuples d’Europe sont menacés de plans d’austérité de même nature. L’Union européenne et tous les Etats membres doivent donc se mobiliser pour préserver les chances d’une Europe des peuples.

 

Lien pour signer la pétition: http://www.humanite.fr/APPEL-Il-faut-aider-le-peuple-grec

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Europe
commenter cet article

Adhérez!

adhesion-oeillet-480.jpg

Rechercher Dans Le Site

Contacts

Contacter la fédération :
PCF Fédération du Haut-Rhin
9 rue de Bantzenheim
68100 Mulhouse
Mail
Contacter le webmaster :
pcfhautrhin[at]gmail[point]com