Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 19:51

conseil-unique

Les rencontres d’automne du PCF 68 organisées le 18 novembre à Wittenheim ont débuté par le débat sur «le Conseil Unique d’Alsace (CUA) : un bien ou un mal pour les alsaciens?» qui a fait salle comble, environ 60 personnes présentes.

Animé par Pierre Peter, (conseiller municipal PCFde Pfastatt), avec la participation d’Aline Parmentier (secrétaire départementale PCF 68), Jean-Claude Pelka (Conseiller municipal PCFde Wattwiller), Claude Leclerc (représentant de la CGT au CESER), Jean-Michel Delaye (conseiller municipal à Brumath POI 67), Antoine Homé (maire PS de Wittenheim, président du groupe socialiste à la Région Alsace).

A noter la présence de Christian Grosse et Béatrice Lejarre nos camarades du Bas-Rhin, J. Marie Dehlinger du Parti de Gauche, Alfred Muller représentant la FSU, ex-membre du CESER, Jean-Marie Kientz (maire de Ebersheim dans le 67, président de l'association des maires ruraux du 67), Pierre Freyburger (conseiller municipal PS, président du groupe socialiste au CG 68).

Ce débat s’était tenu à quelques jours de la réunion du congrès d’Alsace, qui a réuni samedi 24 novembre les élus au Conseil régional et des deux Conseils Généraux. Ces derniers se sont prononcés majoritairement pour la résolution qui entérine la fusion de la région et des deux départements et fixe un référendum au 7 avril 2013.

Après un retour historique par J. Claude Pelka, sur l’organisation territoriale et le rôle des départements, J. M Delaye pense que des élus locaux opposeront une résistance forte à ce projet dès que son contenu concret sera connu. L’Alsace n’a pas vocation d’initier la régression des régions.

C. Leclerc pointe notamment la volonté de mise en place de grandes régions dans le cadre des euro-régions et des pôles métropolitains au détriment des autres territoires. Il y a besoin de débattre avec les élus, les salariés et les citoyens-nes sur : quelles conceptions nous avons de la collectivité ? Quelles compétences partagées ? Ainsi que la question des moyens.

A. Muller rappelle que la FSU a toujours voté contre au Ceser. Le plus important pour lui, sont les questions financières, l’application de la RGPP dans les collectivités et l’investissement dans les services publics. Trois questions centrales : l’avenir des services publics, la démocratie, le transfert des compétences. Les positions du PS 68 et du président des maires ruraux ont quelques peu évolué. Ils ont exprimé de nombreuses réserves et critiques, sur la méthode qu’ils jugent déplorable, sur le fond qui manque de vision d’avenir économique et social, il reste néanmoins favorable à l’idée du CUA.

Pierre Freyburger est sceptique sur le contenu et la méthode, inquiet pour les alsaciens, les haut-rhinois et les mulhousiens.

A. Homé : « Nous sommes dans une logique d’amendements, notre vote du 24 sera déterminé par leur prise en compte ou non ».

Pour J. M Kientz « Le CUA pour quoi faire ? Pour ma part il doit être pour plus de clarté, plus de démocratie, plus de péréquation, plus de solidarité. »

C. Grosse rappelle que le PCF Alsace s’est prononcé dès janvier 2011 contre l’expérimentation en Alsace du Conseil Unique. Comme d’autres intervenants, il pense que le référendum proposé pour le 7 avril est pour le moins prématuré. Mais s’il doit avoir lieu, Le PCF et le FDG votera et appellera à voter clairement contre.

Mireille Pelka a quant à elle directement adressée ces questions à A. Homé sur la présence de l’Etat dans les territoires et la prévisible réduction des services publics, la baisse de moyens financiers pour les communes qui va entrainer une diminution d’agents territoriaux...

Aline Parmentier a conclu : La réflexion pour une alternative au CUA ne fait que commencer, ce débat doit maintenant avoir lieu avec la population. "Quelle réforme territoriale voulons-nous pour que les collectivités soient des espaces démocratiques? Il y a un principe de la République. C'est l'égalité des citoyens et l'égalité d'accès des citoyens aux services publics dont l'Etat doit être garant. La commune doit rester la base de la démocratie. Avec le CUA, le compte n'y est pas pour aller dans le sens de plus de solidarité et plus de coopération pour les hommes et les femmes et les territoires".

Le 24 novembre, sur les 122 élus présente au congrès d’Alsace, les 81 du groupe majoritaire (UMP/ divers droite), les 4 indépendants, les 5 Front National et les 10 écologistes ont voté pour. Parmi le groupe socialiste et démocrate : 8 pour, 5 contre et 9 abstentions.


Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Fédé
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 19:28

Chers-es camarades,

Ci-dessous le compte-rendu de l’Assemblée départementale qui a eu lieu le 18 mai en présence de Laurent Péréa, membre de l’exécutif et secrétaire départemental de Dordogne.

Des contributions individuelles peuvent aussi être envoyées pour être mises sur le site. Je vous invite pour ce faire à utiliser l’adresse suivante : conferencenationale@pcf.fr

Par ailleurs, il reste des places pour le stage national de formation organisé par les deux fédérations alsacienne, qui aura lieu le week-end prochain 28 et 29 mai au centre de vacances CCAS du Bonhomme.

Dans la période qui s’ouvre sur les perspectives 2012, nous avons besoin d’être mieux armés politiquement face à une situation de plus en plus complexe et difficile.

N’hésitez pas à profiter de ces journées pour enrichir vos connaissances et mutualiser les expériences.

Fraternellement,

Aline Parmentier
Secrétaire départementale du PCF

 

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Fédé
commenter cet article
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 10:39

Voeux-PCF-2011.jpg

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Fédé
commenter cet article

Adhérez!

adhesion-oeillet-480.jpg

Rechercher Dans Le Site

Contacts

Contacter la fédération :
PCF Fédération du Haut-Rhin
9 rue de Bantzenheim
68100 Mulhouse
Mail
Contacter le webmaster :
pcfhautrhin[at]gmail[point]com