Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 23:20

Depuis de nombreuses années, nos départements sont touchés par la casse des emplois industriels et le recul des services publics aggravé par la politique d’austérité et le pacte de responsabilité.

Le regroupement des régions conduit à un recul de la démocratie en éloignant davantage les citoyens des centres de décision. Il risque en outre de creuser les inégalités sociales et économiques entre les territoires. Que ce soit dans les domaines des transports (TER), des lycées, de la formation professionnelle, du soutien aux territoires, du développement économique, de la culture ou des aides pour les jeunes, les choses ont avancé depuis 2004 dans les régions Champagne-Ardenne et Lorraine grâce à la contribution des élus communistes aux majorités de gauche.

La dégradation de la situation économique et sociale appelle des réponses nouvelles en rupture avec le libéralisme pour construire un nouveau mode de développement axé sur la promotion de l’emploi, de la solidarité, de la démocratie et de l’écologie.

C’est dans cet esprit que les Communistes veulent travailler à la convergence des forces de gauche, écologistes et citoyennes pour une politique régionale qui s’attaque à la pauvreté, à la précarité et aux inégalités.

Nos régions ont des atouts en lien avec leur patrimoine industriel et agricole que nous pouvons valoriser. Nous voulons élaborer de nouveaux rapports de coopérations avec les régions frontalières à partir d’objectifs communs.

Nous voulons engager un débat citoyen pour élaborer un projet autour de la relocalisation, de l’économie, de la coopération entre les territoires, en rupture avec le libéralisme dominant.

Les Communistes vont rencontrer leurs partenaires du Front de Gauche et toutes les forces de gauche et écologistes, et discuter avec les acteurs sociaux et associatifs et avec les citoyens. Leur objectif est de définir le contour d’un véritable pacte anti-austérité, de progrès social et démocratique à l'échelle régionale, de débattre de l’élaboration d’une liste de large rassemblement à gauche, et d’empêcher la droite et l’extrême-droite de faire main basse sur la nouvelle Région.

Les communistes tiendront une conférence régionale pour débattre de leur ambition et de leur choix en vue des élections régionales le samedi 27 juin.

Le 13 mai 2015

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Régionales et Cantonales
commenter cet article
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 20:01

Les conseils généraux sont amenés à donner leur avis sur les propositions de rédécoupage électoral du ministère de l’intérieur en vue des prochaines élections départementales.

Pour le gouvernement, le résultat de ce travail doit être bouclé avant la fin du mois de mars 2014 . Dans le Haut-Rhin cette loi est loin de faire l’unanimité car non seulement s’en est fini de la proximité avec l’ élu-e local-e, mais elle réforme aussi en profondeur le mode de scrutin.

En effet, en 2015 il faudra voter pour un binôme paritaire homme/femme, dans des cantons deux fois plus grands, le nombre de ces derniers étant divisé par deux pour un nombre d’élus quasiment inchangé.

Ce qui veut dire que, sur un nouveau canton seront désormais élus deux conseillers de la même sensibilité alors que dans la configuration actuelle, sur le même territoire découpé pouvaient coexister deux conseillers de couleurs politiques différentes. Là où la parité y gagne, c’est le pluralisme qui est réduit à sa plus simple expression.

De surcroit, avec le projet d’Euro-métropole à Strasbourg et de pôle métropolitain cher à Messieurs Rottner et Bockel, les conseils généraux se verront vidés de nombreuses missions qui leurs seront transférées, les territoires ruraux perdant progressivement les effets de la péréquation départementale.

Tout est mis en place pour une disparition progressive des départements, que les haut-rhinois ont rejeté le 7 avril 2013, et dont le rôle social est un élément fort pour lutter contre les inégalités, sociales, culturelles et territoriales. Privés de ressources nécessaires, les voilà maintenant corsetés politiquement.

Pour légitimer l’opération et empêcher le débat, le gouvernement cherche à écarter de la représentation toutes vélléités de propositions alternatives faisant place à un bipartisme éventuellement arbitré par le FN.

La fédération du Haut-Rhin du PCF tient à faire connaitre son désaveu total d’une telle régression démocratique et en appelle à celles et ceux qui sont attachés au pluralisme et à une juste représentation, pour exiger la prise en compte d’un mode de scrutin intégrant la dimension proportionnelle qui permettrait de répondre, à la parité et au pluralisme, ainsi qu’à une représentation plus fidèle du corps électoral.

Aline Parmentier

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Régionales et Cantonales
commenter cet article
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 20:58

Aline Parmentier pour le PCF/Front de Gauche, Denis Wiesser pour le PS, Jacques Fernique pour EE/LV se sont retrouvés ce lundi pour lancer un appel commun au soutien à la candidature de Serge Jaeggy dans le canton de Munster, qui avait obtenu lors des élections de 2011 plus de 41% au second tour derrière Pierre Gsell.

Ce nouveau scrutin est l’occasion pour les habitants de la vallée de Munster e choisir un élu qui œuvrera pour sortir de l’immobilisme qui y règne et faire bouger le canton.

Nous soutenons Serge Jaeggy parce qu’il est un homme de convictions faisant passer l’intérêt général avant l’intérêt individuel.

Parce qu’il est un homme de terrain, chose maintes fois démontrée lors de la défense des salariés en lutte pour leur emploi ainsi que la défense des services publics dans la vallée.

Parce que Serge Jaeggy ne se décourage pas à la première difficulté, il est un homme proche de la population et à l’écoute des préoccupations.

Les habitants de la vallée de Munster ont besoin que le changement réussisse vraiment avec un élu porteur de propositions nouvelles qui privilégient l’Humain, un élu qui appuie les projets utiles à la population.

Aline Parmentier
Secrétaire départementale du Parti communiste

Denis Wiesser
Premier secrétaire fédéral du Parti socialiste

Jacques Fernique
Secrétaire régional d’Europe Écologie-les Verts

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Régionales et Cantonales
commenter cet article
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 20:28

La participation  historiquement  faible au 1er tour  des élections cantonales s’est encore amplifiée lors du second tour de scrutin. Cette abstention révèle d’une part, un fort mécontentement de certains électeurs qui ne se retrouvent plus dans les réponses apportées globalement par les partis politiques et d’autre part , une méfiance de la chose politique en générale.

Nombreux de nos concitoyens expriment ainsi leur rejet du système et des injustices sociales. Il s’agit bien d’une crise démocratique profonde sur fond de crise sociale.

En dépit de la progression du FN au niveau national, qu’il faut bien entendu prendre très au sérieux, dans notre département le résultat du Parti de Marine Le Pen progresse uniquement dans trois cantons sur les neuf où il avait un candidat. Ailleurs il stagne ou régresse par rapport au score obtenu par l’ensemble de l’extrême-droite en 2004 (Alsace D’abord et FN).

Force est de constater aussi que la droite majoritaire en Alsace s’est encore confortée dans le Haut-Rhin lors de cette séquence électorale.

En ce qui nous concerne, après la progression au 1er tour des candidats du Front de Gauche dans le Haut-Rhin, et le formidable score de Serge Jaeggy dans le canton de Munster au second avec 41,20% des voix, je veux féliciter  les candidats et tous les communistes dont l’engagement a été décisif pour obtenir ce résultat.

De l’ensemble des candidats de gauche, la progression la plus forte au premier comme au second tour, est enregistrée par le candidat du PCF/ Front de Gauche Serge Jaeggy, soutenu par le PS et EELV dès le 1er tour.

Le  score  qu’il obtient dans son canton, est aussi le meilleur résultat réalisé dans la vallée depuis l’élection de notre camarade Willem Freddy, c'est-à-dire depuis plus de 50 ans.

C’est bien la preuve, ceci malgré une situation politique compliquée pour le Parti Communiste en Alsace, qu’un communiste peut rassembler à gauche et créer une dynamique autour de sa candidature.

Les communistes dans le cadre du Front de Gauche, continueront à œuvrer dans la vallée de Munster et dans tout le département pour redonner l’espoir et rendre crédible une alternative politique pour plus de justice sociale, pour l’emploi, les services publics... et vont multiplier les initiatives dans les semaines à venir et les mois qui viennent pour créer la dynamique politique et populaire qui permettra de réussir le changement.

Aline Parmentier
Mulhouse le 29 mars 2011

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Régionales et Cantonales
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 19:45

Les résultats du 1er tour des élections cantonales confirment que notre pays traverse une très grave crise politique et démocratique.

Le niveau historiquement bas de la participation marque la défiance d’un nombre important d’électeurs à l’égard d’une vie politique dans laquelle ils ne se reconnaissent plus.

Ce taux de participation doit interroger toutes les forces politiques.

Le score réalisé par le Front National, confirme le danger d’une montée de l’extrême-droite qui doit être pris au sérieux. Elle est le résultat d’une banalisation des idées xénophobes par la majorité présidentielle et de la honteuse promotion médiatique dont Marine Le Pen bénéficie pour accréditer sa soi-disant conversion sociale.

Dans cette situation, l’ensemble des forces de gauche progresse par rapport à 2004. Le Front de Gauche, alors qu’il se présentait pour la troisième fois devant les électeurs depuis sa constitution, progresse dans les cantons où il était présent dans le Haut-Rhin et confirme son avancée.

Dans le canton de Munster notamment, Serge Jaeggy a fait la démonstration que le rassemblement de toute la gauche était le ticket gagant dans cette vallée face à la droite.

Le PCF 68 appelle les électeurs du Front de Gauche à se rassembler derrière les candidats de gauche en lice au 2ème tour et à faire barrage à la droite ainsi qu’ à l’extrême-droite dans les cantons où cette dernière peut se maintenir.

Mulhouse le 21 mars 2011

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Régionales et Cantonales
commenter cet article
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 18:56

abstentionDimanche, on vote dans la moitié des cantons.
Il s’agit d’élire des conseillers généraux chargés de la gestion des départements. Au-delà, ce scrutin aura une signification bien plus précise que les charretées de sondages dont on nous abreuve depuis quelques jours.
Ceux-ci sont d’ailleurs partie intégrante d’un vaste dispositif visant, entre autre, à minimiser le scrutin de dimanche.

Minorées, ignorées des médias, ces élections cantonales revêtent pourtant des enjeux importants. Sur le plan local, puisqu’il s’agira de construire des majorités départementales capables de répondre aux attentes populaires et d’élire des élus combatifs face aux mauvais coups. Ces élections revêtent aussi un enjeu national évident. A 14 mois de la présidentielle, elles seront le moyen de sanctionner la droite tout en s’opposant clairement à la démagogie « pseudo sociale » du Front National.
Elles constitueront de fait, le seul vrai sondage sur l’état d’esprit des Français aujourd’hui.

Le matraquage des sondages est insupportable. On veut confisquer aux électeurs leur liberté de choix. Mais, qu'ils courent après ses idées ou se contentent de les dénoncer, beaucoup d'hommes politiques portent une responsabilité dans la montée du FN.

Le Front National, c’est Sarkozy en pire !

Marine Le Pen vient de donner l’ordre d’effacer de son site internet toutes les propositions des présidentielles de son père. Pourquoi ?
Dans le domaine économique et social comme pour la sécurité et l’immigration, elles correspondent exactement à celles que la droite met en place. Le FN s’est repeint avec des couleurs sociales et se veut fréquentable. Mais où était le FN pendant le mouvement sur les retraites ?
Si la façade est ravalée, l’immeuble reste pourri.
C’est l’injustice qui conduit à des votes de colères. L’indignation est justifiée mais la colère n’est pas de bon conseil.
La Gauche doit faire la différence sur la question de la justice sociale et retrouver la confiance des ouvriers et des salariés de notre pays.

La gauche a sa responsabilité aussi dans cette intention de vote extrême et protestataire.

Depuis des années elle ne propose pas d’alternative crédible. Le Parti socialiste donne le spectacle de la division interne. Les propos contradictoires de ses dirigeants sur la durée du travail, la retraite, la réduction des dépenses publiques ou son renoncement à combattre l’Europe libérale jettent le trouble et donnent le sentiment qu’on ne peut pas faire autrement.

Le Front de Gauche a été créé pour redonner de l’espoir à Gauche.

je-voteIl y a du doute, de la désespérance, mais il y a aussi et surtout beaucoup de luttes, de résistances, de solidarités, de  prises de conscience. La jeunesse est formidable, combative, les syndicalistes courageux face à un patronat arrogant. Notre pays  regorge d’énergies sociales et politiques progressistes incroyables, et ce sont ces forces qui ont usé Sarkozy,  mais pas le FN.
Le Front de Gauche s’adresse à celles et ceux qui veulent une véritable rupture avec les politiques libérales et sociales-libérales  menées  toutes ces dernières années. Il leur propose de travailler ensemble à cet objectif. Il ne se replie  pas  dans une opposition systématique et stérile. Il s’efforce de créer les conditions d’une majorité de gauche gouvernant autrement.

Dans ce contexte, l’expression  populaire aux élections cantonales avec les forces du Front de Gauche  revêt donc une importance considérable. C’est d’autant plus vrai que l’utilisation de ce vote est aussi le moyen de redire son attachement à la démocratie de proximité en refusant la réforme territoriale de la droite qui veut supprimer le Conseil général et l’élu proche de la population.

Des peuples «  dégagent » leurs dictateurs et réclament un vrai droit de vote. Ce n’est donc pas le moment, pour les Français-es d’abandonner le leur, lui  aussi  conquis de haute lutte par les générations  qui  nous ont précédées. Cela ne ferait que fortifier les dictatures des puissances d’argent.

Contre les sondages réagissons !
Loin des votes de résignation, soutenons l’espoir

Dans le Haut-Rhin,  avec  les candidats du Front de Gauche,
J. Marc Koffel et Nadia Peter-Lantz dans le canton d’Ensisheim,
Serge Jaeggy et Ingrid De Brem dans le canton de Munster,
Alban Brua et Salomé Flaig dans le canton de Habsheim
affirmons un vote de gauche qui n’a pas peur d’affirmer ses convictions .

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Régionales et Cantonales
commenter cet article
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 12:59
COMMUNIQUE du Comité Régional Alsace du PCF

Pour la victoire d’une Gauche utile à l’Alsace !


A trois semaines du premier tour des élections régionales, faisons le point.

Ces élections se déroulent à un moment où l’Alsace doit faire face à d’importantes difficultés économiques : les délocalisations d’entreprises se poursuivent, les dépôts de bilan dans les secteurs du bâtiment et des services se sont accrus, les ouvertures de chantiers reculent… Le chômage et la précarité s’étendent et frappent durement les jeunes.
   
L’inquiétude d’une large part de la population face à l’avenir grandit et un mécontentement de plus en plus fort se développe.

Ces échéances électorales sont l’occasion d’exprimer son désaccord avec la politique du gouvernement et d’exiger la mise en œuvre d’un projet économique et social plus juste dans notre région.

Pour la première fois depuis que le Conseil Régional existe, une majorité de gauche peut l’emporter. Cette perspective est réaliste et impose aux diverses forces de gauche un grand sens des responsabilités tant l’attente de celles et ceux qui souffrent de la crise est importante.

Dans cette perspective, le PCF tient à faire trois remarques :

Il met en garde le PS et Europe-Ecologie qu’une alliance au 2ème tour avec le Modem (la droite centriste) les obligerait à mettre en œuvre des orientations libérales provoquant une nouvelle fois la déception de leurs électeurs.

Il s’engage à réaliser les conditions d’une alternative de Gauche en apportant des propositions novatrices dans tous  les domaines de compétence de la Région pour répondre aux urgences sociales.

Il fera donc tout pour faire gagner la Gauche tout  entière et est prêt à participer à l’exécutif régional pour répondre aux besoins de la population.

Avec le Front de Gauche et ses partenaires, le PCF présente la liste «Ensemble pour une Alsace à Gauche Solidaire, Ecologique et Citoyenne». Plus cette liste recueillera de voix au 1er tour, plus elle sera en capacité de peser sur les orientations d’une future majorité de gauche au Conseil Régional.

A Strasbourg le 22 février 2010
Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Régionales et Cantonales
commenter cet article
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 21:07
Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Régionales et Cantonales
commenter cet article
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 16:37
A lire : L'Alsace du 11/02/10

A voir : Reportage France 3 du 11/02

Quelques photos du meeting

10-02-10-Meeting-Regionales-Mulhouse 0059
Une gauche de transformation sociale, une gauche porteuse d’espoir, une gauche ancrée à gauche pour mettre en échec les forces libérales, telle était, en quelques mots, la teneur du meeting de lancement de campagne du Front de gauche en Alsace qui s’est tenu, mercredi soir, à Mulhouse.

En présence de Marie-George Buffet, les têtes de liste et les porte-paroles de toutes les composantes de cette liste de rassemblement, ont porté les idées d’une politique en rupture avec le laisser-faire, et défendu des valeurs de justice sociale et d’égalité, devant plus de 150 militants et sympathisants. Aux côtés des salariés, au cœur des luttes sociales, ils prônent un autre partage des richesses contre le capitalisme.

Empêcher la droite de prendre le contrôle des régions, faire le meilleur score possible au premier tour afin de pouvoir imposer une véritable rupture au 2ème tour; imposer un projet alternatif, social et démocratique, tels sont les enjeux de cette campagne et de ce scrutin.

Les candidats ont avancé des propositions concrètes pour l’Alsace, une région dont le taux de chômage a atteint un niveau record en 2009. A titre d’exemple, 32000 demandeurs d’emploi arrivent en fin de droit. Parallèlement, le plus gros employeur de la région, PSA, a perçu 3 milliards d’euros de l’Etat sans devoir une seule contrepartie. Il est donc nécessaire de développer non pas des pôles de compétitivité, mais des pôles de coopération et de développement en faveur de l’industrie, tout en interdisant les subventions du Conseil Régional aux entreprises qui licencient ou délocalisent alors qu’elles réalisent des bénéfices ou des dividendes. Il s’agit d’imaginer un réel changement de société qui vise l’intérêt général.

Deux autres sujets étaient au centre des discours : les services publics d’abord, qu’il s’agit non seulement de préserver, mais aussi de développer, que ce soit dans le domaine des déchets, des transports publics, de la santé, du logement, de la petite enfance ou du troisième âge ; l’écologie, ensuite, car il convient de favoriser les énergies renouvelables et l’agriculture bio, la reconversion des industries polluantes.

Dans son discours, Marie-George Buffet a insisté sur l’éthique qu’il faut redonner à la politique, fustigeant les mensonges de Sarkozy. Elle a insisté sur les retraites, en expliquant qu’il existe une alternative : celle de faire cotiser les revenus financiers au même niveau que ceux des salariés ; et sur les nationalisations.

En combattant l’abstention, le désintérêt et le scepticisme, la liste du Front de gauche souhaite créer la surprise en Alsace, pour une politique qui réponde aux attentes de la population.
Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Régionales et Cantonales
commenter cet article
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 10:35
Nous avons le plaisir de vous inviter au Forum Citoyen, sur le thème de l'emploi, la formation professionnelle, les services publics, le lundi 15 février 2010 à 19h00, au Caveau du Républicain, à Colmar.

Repost 0
Published by PCF Haut-Rhin - dans Régionales et Cantonales
commenter cet article

Adhérez!

adhesion-oeillet-480.jpg

Rechercher Dans Le Site

Contacts

Contacter la fédération :
PCF Fédération du Haut-Rhin
9 rue de Bantzenheim
68100 Mulhouse
Mail
Contacter le webmaster :
pcfhautrhin[at]gmail[point]com